LA FOLIE D'UN SAGE Gabriel Mercier (1716-1793) et le domaine de Portabéraud, à Mozac

Éditions CRÉER

Découvrez l'histoire du domaine de Portabéraud à Mozac (63), le domaine, la maison de maître et les jardins, les statues du parc... Et cet épicurien moderne, homme des lumières, Gabriel Mercier qui a fait vivre ce domaine.

1C-CRP025
INT-1-CRP025
4C-CRP025

29,00

En stock

Description

Auteur : Pascal PIERA

À environ deux kilomètres à l’ouest de Riom, capitale de l’ancienne Auvergne, le village de Mozac s’est bâti autour d’un important monastère bénédictin. Au début du XVIIe siècle, Michel Mercier, magistrat à Riom, acquiert le fief de Portabéraud, château et domaine situé tout près de l’abbaye. Plus tard, un autre Michel Mercier achète l’office anoblissant de secrétaire du Roi.

Son fils, Gabriel Mercier, né en 1716, décide à la mort du père en 1744 de se défaire de ses charges pour vivre en rentier, occupation fort honorable à cette époque. Il délaisse l’hôtel familial riomois et réside dès lors à Portabéraud. Il agrandit le domaine par diverses acquisitions de terres. Il y fait non seulement transformer l’ancienne maison de maître, mais dirige également l’aménagement du parc que peuplent de ravissantes statues en terre cuite sur des thèmes tirés de la mythologie gréco-romaine, de la pastorale ou du théâtre. Cette réalisation nous éclaire sur ses goûts et sa culture. Il constitue aussi à Portabéraud une bibliothèque qui, de même, témoigne de sa personnalité : celle d’un épicurien moderne, esprit ouvert aux idées nouvelles, homme des Lumières à sa façon, mais nullement militant. On s’étonne presque qu’il ait été choisi en 1790 comme maire de la nouvelle commune de Mozac. Remplacé dans ce mandat dès novembre 1791, Gabriel Mercier meurt paisiblement le 12 octobre 1793.

Malgré les injures du temps, la demeure et ses jardins témoignent chez ce notable provincial de la fin du XVIIIe siècle d’un art de vivre discrètement aristocratique.

L’historien de l’art Pascal Piéra présente le domaine et ses richesses ; pour leur part, Jean Ehrard et Daniel Lamotte restituent la bibliothèque disparue de Portabéraud. Les auteurs ont pu travailler à partir de documents d’archives inédits qui font de cet ouvrage une source importante d’informations que servent de nombreuses et belles illustrations.

Caractéristiques

  • Auteur Pascal Piéra, préface Frédérique Tézenas du Montcel
  • Format 21 X 29,7 cm
  • 128 pages
  • Poids 535g
  • Impression sur offset 150g, broché cousu
  • Nombreuses photos couleurs, plans
  • Étude sur la bibliothèque de Gabriel Mercier par Daniel Lamotte et Jean Ehrard

Avis clients

Aucun avis clients

Soyez le 1er à donner votre avis

Votre avis

Paiement sécurisé
Commandez en toute sécurité
Service client
À vos côtés 7j / 7 !
06 33 33 03 82
Satisfait ou remboursé
7 jours pour changer d'avis
06 33 33 03 82
Livraison par la Poste en Colissimo suivi ou Colis simple à votre convenance.
1C-CRP025

LA FOLIE D'UN SAGE Gabriel Mercier (1716-1793) et le domaine de Portabéraud, à Mozac n'est plus disponible actuellement.

Vous souhaitez recevoir un email dès que ce produit est en stock ?

Boutique propulsée par Wizishop

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

J'ai déjà un compte,