Voici un récit bouleversant ! La découverte fortuite d’un étui en cuir marron sur une étagère dans la cave de ses grands-parents entraine Julien dans une quête, l’histoire de ses ancêtres.

1C-CRF044
4C-CRF044
LUNION DU CANTAL 322024

15,00

En stock

Description

Auteur : Julien NUGUES-SCHÖNFELD
Préface : Christine PERRAUD

Voici un récit bouleversant !

La découverte fortuite d’un étui en cuir marron sur une étagère dans la cave de ses grands-parents entraine Julien dans une quête, l’histoire de ses ancêtres. 

Julien écrit son premier livre en hommage à son grand-pére Papou. Ce voyage poignant vous mènera du début du XXe siècle de l’Allemagne à la France d’aujourd’hui.

À l’histoire des réfugiés juifs allemands, l’histoire d’un grand-pére et de son petit-fils.
L’écriture est fraîche et entraînante. Ce récit est tiré de faits réels et historiques.
Il s’inscrit dans une lignée d’auteurs engagés contre l’obscurantisme et pour la République.

Préface

Cher Julien, un certain nombre de décennies sépare nos naissances, pas si nombreuses tout de même pour former un siècle ! Pour ma part, mes parents ont eu l’outrecuidance de me faire arriver sur cette terre avant toi ! Quel dommage, car lorsqu’on te connaît, on se dit qu’on aurait bien aimé que cette rencontre ait eu lieu plus tôt afin de profiter plus longtemps d’un être comme toi.
Lorsque j’ai eu l’honneur que tu me choisisses afin d’écrire la préface de ton premier ouvrage, j’ai été infiniment touchée par cette marque de confiance. Quoi de plus gratifiant que de me voir confier l’arrivée au monde de ton premier « enfant », ta première création littéraire, merci.
Ce livre retrace ton histoire en faisant la part belle à une personne qui a beaucoup compté dans ta vie, ton Papou. Ton récit est à la fois authentique, touchant, empreint de sensibilité, d’espièglerie et d’humour, égal à ce que tu es, l’autodérision étant souvent pour toi une façon de faire un pied de nez à la vie qui parfois t’a malmené. Le rythme et le ton de l’écriture m’ont véritablement embarquée dans cette farandole de souvenirs, dans ce récit qui se veut à la fois intime mais également revendicatif de tes valeurs.
Cher Julien, je ne peux que te souhaiter de nombreux « enfants » qui viendront nous apporter sourire, bonheur et réflexion.

Christine PERRAUD

 

Chapitre premier : mon enfance


Mes premiers souvenirs remontent à mes cinq ans.
Comme une ou deux fois par semaine, je dors chez mes grands-parents. J’y passe aussi généralement la moitié des vacances scolaires. Ils habitent une maison en banlieue de Clermont-Ferrand. C’est une grande maison, elle a des volets bleus. Depuis que je suis petit et jusqu’au décès de mon grand-père, rien n’a bougé. Les escaliers font le même bruit. Le jardin est toujours le même. Il a abrité nos nombreuses parties de foot. Les cadres accrochés aux murs sont les mêmes : il y a des portraits, des canevas, des photos de famille. Dans le salon il y a des appliques aux murs en forme de bougie. C’est un endroit qui m’est familier. Cet univers c’est le mien. C’est le théâtre de mes aventures et jeux enfantins les plus fous. Je suis accompagné de mon cher grand frère Quentin, de mes cousins et cousines. Nous inventons les pires bêtises possibles. Un jour mon cousin et mon frère iront même jusqu’à suspendre un toboggan avec des cordes dans l’un des grands arbres de la propriété. Mon grand-père mimant de les faire tomber avec une échelle. C’était la maison du bonheur.

Ma grand-mère est à l’étage du haut. C’est son royaume. Tout est parfaitement rangé, étiqueté, chaque place a son ordre et chaque ordre a sa place. Je me lève donc en ce matin normal, revêtu de mon pyjama bleu uni. Souvent, cousins, cousines, frères et soeurs, nous dormons dans la même chambre. Lorsque nous nous levons, nous faisons attention à ne pas réveiller les autres. Nous ne faisons pas de bruit. Je me dirige donc vers la cuisine composée de vieux meubles en bois marron. De la faïence verte est accrochée aux murs, Mamouche nous y attend, elle nous prépare toujours le petit-déjeuner. Il y a tout le long de la cuisine des casseroles en cuivre. Elles n’ont pas servi depuis plus de 30 ans. Elles décorent. Je m’attends à ce que ma grand-mère me fasse ses célèbres tartines accompagnées de bouillie.
Malheureusement il manque du lait. C’est dans cette maison un malheur ! Ce petit-déjeuner matinal est sacré. Il faut trouver une solution. Le lait se trouve au sous-sol dans le royaume de mon grand-père. Pour accéder au sous-sol, il faut utiliser le petit escalier de bois, à l’arrière de la maison, à côté des chambres d’enfants. Je me rappellerai toujours de son bruit, de son grincement. Parfois lorsque mon grand-père revenait ou partait quelque part je reconnaissais son pas. Je l’entendais parfois déambuler ou descendre tard le soir. Cela me rassurait. Avec lui je me sentais protégé. Mon grand-père Pierre, que nous surnommons tous affectueusement Papou, est un accumulateur compulsif. Il possède toutes sortes de garages (au moins quatre). Ils ont pour point commun de renfermer des objets mystérieux. L’un d’entre eux, attenant à la maison, sert d’atelier. De grandes vitres l’éclairent. Un autre, au fond de la propriété quant à lui, sert pour ranger la tondeuse et divers outils. Il possède également un immense garage en dehors de la maison. Et encore un au sous-sol. [...]

Caractéristiques

  • Préface de Christine PERRAUD
  • Auteur : Julien NUGUES-SCHÖNFELD
  • Format 14,8 x 21 cm, épaisseur 7 mm
  • 102 pages
  • Poids 149 gr
  • Illustré de photos et documents d'archives noir et couleur
  • Comporte un arbre généalogique

Rédigez un avis sur le produit « LE VIOLON »

error check_circle
error check_circle
error check_circle
Paiement sécurisé
Commandez en toute sécurité
Service client
À vos côtés 7j / 7 !
06 33 33 03 82
Satisfait ou remboursé
7 jours pour changer d'avis
06 33 33 03 82
Livraison par la Poste en Colissimo suivi ou Colis simple à votre convenance.
1C-CRF044

LE VIOLON n'est plus disponible actuellement.

Vous souhaitez recevoir un email dès que ce produit est en stock ?

Boutique propulsée par Wizishop

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

J'ai déjà un compte,